Une Partie de campagne   : un univers artistique



        Dans quelques scènes d' Une Partie de campagne, on trouve plusieurs reflets des tableaux du père Renoir dont le fils s'est inspiré comme pour la scène de la balançoire. Dans cette scène, on voit une jeune fille qui fait de la balançoire debout, seule et avec le sourire, elle porte une robe claire et le fond de l'image est très boisé. Jean Renoir a bien fait ressortir les reflets des arbres et du vent comme son père l'avait fait auparavant dans son tableau : La Balançoire (1876. Paris, musée d'Orsay). On retrouve également dans le film les hommes qui regardent cette jeune fille se balancer tout comme dans le tableau du père. On retrouve dans les films du fils beaucoup d'autres clins d'oeil aux tableaux de Pierre-Auguste Renoir. A ces tableaux nous avons pu lier des extraits du texte de Guy de Maupassant, ce qui confirme que Jean Renoir respecte parfaitement la nouvelle de Maupassant et également l'univers de l'impressionnisme en s'inspirant des tableaux de son père.

Qu'est-ce que l'impressionnisme?
    Vers 1862, de jeunes peintres jugent sclérosé par des règles trop rigides l'enseignement des Beaux-Arts et s'associent à Paris autour de Claude Monet.
Sur la voie tracée par Eugène Boudin et par les peintres de Barbizon ( Millet, Diaz ...) ils exécutent leurs tableaux en plein air, sur le motif, et tentent de peindre les changements atmosphériques, les effets de lumière, les sensations visuelles.         C'est à l'occasion de la première exposition du groupe, chez le photographe Nadar, en 1874, qu'un journaliste invente le mot " Impressionniste", ironisant sur le tableau de Monet: Impressions, soleil levant.
 L'Impressionnisme marque l'avènement dans la peinture française d'un genre nouveau : le paysage et ses modulations liées aux heures, aux saisons, aux cadrages.


Les tableaux d'Auguste Renoir qui ont inspiré Jean Renoir pour son film

Tableau: La Balançoire, 1876, conservé au Musée d'Orsay à Paris
On observe une dame sur une balançoire. Extrait de la nouvelle de Guy de Maupassant :"Melle Dufour essauyait de se balancer debout, toute seule, sans parvenii à se donner un élan suffisant. C'était une belle fille de dix-huit à vingt ans ; ...Grande, mince de taille et large de hanches, elle avait la peau très brune, les yeux très grands, les cheveux très noirs. Sa robe dessinait nettement les plénitudes fermes de sa chair qu'accentuaient encore les efforts des reins qu'elle faisait pour s'enlever."



                                                              
Tableau: Chalands sur la seine, 1869, conservé au Musée d'Orsay
Sur cette toile, on observe la Seine avec différentes embarcations


Tableau: La Promenade, 1870, conservé à la National Gallery of Scotland à Edimbourg
Huile sur toile. Dans son tableau il a utilisé des couleurs à dominante claire. On a l'impression que le tableau est en mouvement à cause des effets de couleurs. Ici on observe une fille et un garçon dans les bois. Le jeune homme mène une femme d'une manière élégante habillée, dans la nuance et l'intimité des bois. Auguste Renoir montre un décalage des couleurs par la technique des tâches comme sur les vêtements blancs, ces touches sont caractéristiques du modèle impressionniste. On voit bien ici l'effet de la lumière du soleil filtrée par le feuillage.
Cette image nous fait penser au passage de la nouvelle de Guy de Maupassant : "On s'arrêta ; le bateau fut attaché ; et Henriette s'appuyant sur le bras de Henri, ils avançèrent entre les branches. "Courbez-vous" dit-il. Elle se courba, et ils pénétrèrent dans un inextricable fouillis de lianes, de feuilles et de roseaux, dans un asile introuvable qu'il fallait connaître et que le jeune homme appelait en riant "son cabinet particulier".


Tableau: Lise à l'ombrelle, 1867, conservé au Folkwang Museum à Essen
Une dame assez forte nous fait penser à madame Dufour. Extrait : "C'était une femme de trente-six ans environ, forte en chair, épanouie et réjouissante à voir..."



Tableau: Les canotiers à Chatou peint par Auguste Renoir en 1879.
Il se trouve à Washington D.C., National Gallery of Art.



Au premier plan sur la berge , on observe deux hommes et une femme qui sont debout,
 ils regardent le canotier qui semble venir les chercher pour faire une promenade en yole.
On voit la seine et un canotier qui rame.

Au deuxième plan, on observe des jolies maisons et  la nature.

L'auteur cherche à montrer la beauté du paysage, la nature en particulier;
l'eau et les herbes par les couleurs.

Ainsi dans le film , Henriette et sa mère se laissent envahir par l'émotion que leur procure
le contact avec la nature.
On peut dire que dans le tableau , les personnages sont identiques à ceux du film et
de la nouvelle, comme si  Jean Renoir voulait donner vie aux figures peintes dans le tableau de son père.


Tableau : Chemin montant dans les hautes herbes, 1876-1877, Paris. musée d'Orsay.

Le fils (Jean Renoir 1894-1979) a voulu mettre en oeuvre dans son film  Une Partie de campagne
le style de son père (
Auguste Renoir 1841-1919), l'un des plus grands peintres impressionnistes. Dans ses tableaux
comme dans La Balançoire, Auguste Renoir fait tomber la lumière en pluie criblée par le feuillage. On a l'impression de retrouver plusieurs tableaux dans son film comme Chemin montant dans les hautes herbes .




Tableau: Les Amoureux, 1875, National Gallery. Prague
Ce tableau nous semble très proche de la nouvelle de Guy de Maupassant, l'épisode amoureux entre Henri et Henriette. Les couleurs argentées font ressortir les vibrations entre les deux personnages." Ils ne parlaient pas de peur de le faire fuir. Ils étaient assis l'un près de l'autre, et, lentement, le bras de Henri fit le tour de la taille de Henriette et l'enserra d'une pression douce."
Les Amoureux

Elodie, Yasmine, Aïda, Anis, Fatima, Kévin, Elan, Ali, Christiane